Une vie plus « green » pour le bien-être global

green lifestyle_nadineandreewitch

La green lifestyle est un sujet qui n’échappe plus à personne. Vivre plus « green » et « clean » n’a rien à voir avec la vie après « rehab » ; aujourd’hui je vais vous parler des toxines qui nous concernent tous, et comment faire pour facilement diminuer l’exposition aux toxines et préserver notre bonne santé ! C’est un bref résumé avec mes meilleurs conseils (car le sujet est très vaste…), et vous allez voir qu’heureusement il y a plein de gestes simples à mettre en place dans notre vie pour réduire le contact avec les toxines qui sont omniprésentes dans notre société moderne. C’est clairement un sujet qui me préoccupe, et j’essaie en permanence d’améliorer mes propres habitudes, et ceux de ma famille pour devenir de plus en plus « green ».

Les toxines sont omniprésentes

Nous sommes en contact avec les toxines  en permanence via l’air, la nourriture, l’eau, nos habitations, nos meubles, nos cosmétiques etc. Il est évident que cela a une grande influence sur notre santé et bien-être, et beaucoup de ces toxines sont aussi des perturbateurs endocriniens – des substances qui perturbes le bon fonctionnement de nos hormones (a.k.a. perturbe le fonctionnement de tout l’organisme). Quand le contact des toxines devient trop intense, nous tombons malades, voir gravement malades. Mais il ne faut pas négliger que même des quantités plus faibles nous affecte et cela peut se manifester par divers symptômes ; un bon exemple sera l’excès de parfum sur quelqu’un ou la peinture fraîche qui, après l’avoir inhalé vous donne mal à la tête ! Le mal de tête sera peut-être l’unique effet sur le court terme, mais si vous vous exposez à ces produits chimiques toxiques de façon régulière et pendant trop longtemps, l’effet à long terme pourrait être à la fois des dommages sur le système nerveux central et de nombreux organes vitaux.

Je suis sensible à la question de l’écologie, le « green » lifestyle et les toxines qui nous affectent (nous, ainsi que la nature) depuis des années, mais à la naissance de mon fils je suis naturellement devenue encore plus prudente. J’ignorais par exemple combien de produits bébé (alimentation et autres) soi-disant « sûr », sont en réalité plein de produits chimiques nocifs. Le temps que j’ai dû passer à scruter tous les articles bébé (la nourriture, les articles d’hygiène, les jouets) est assez flippant ! Mais heureusement, avec le temps, cela devient moins une corvée et juste une habitude ; vous apprenez rapidement ce qu’il faut éviter.

Eviter la surcharge de toxines

D’éviter au maximum les toxines, c’est important pour tout le monde car nos corps sont souvent déjà en surcharge par la vie moderne et même par le stress; car oui le stress crée des toxines également dans notre organisme… Les toxines sont inévitables, mais la surcharge est largement évitable ! Plus nous sommes conscients de comment nous consommons, et plus nous choisissons d’utiliser des produits respectueux de l’environnement, mieux nous allons nous porter et contribuer dans le même temps à l’amélioration de notre environnement et de l’écologie. C’est un cercle vertueux, qui vaut vraiment les petits efforts au début. Nous ne pouvons pas complètement libérer le monde des toxines non plus, mais nous pouvons certainement réduire l’existence et notre exposition en choisissant mieux. Et rappelez-vous-qu’en tant que consommateurs nous avons le pouvoir de changer l’offre du marché.

Après ces quelques lignes plutôt alarmistes j’ai envie de vous dire que je suis également très heureuse de constater un certain changement d’esprit ; de plus en plus de gens se rendent comptent du lien intime que nous avons avec notre environnement ! Bien que parfois, le discours des toxines et les menaces écologiques peuvent sembler écrasantes, sachons que nous pouvons toujours agir… chacun d’entre nous et tous les jours. Il y a de nombreuses choses à faire individuellement pour influencer l’évolution de la situation; commençons par exemple par créer un style de vie moins toxique.

Quelques gestes à suivre pour vivre plus « green » !

Voici quelques conseils pratiques et faciles à appliquer au quotidien pour mener une vie moins toxique et plus « green ». En prêtant attention aux produits auxquels nous nous exposons, nous faisons déjà un énorme pas en avant pour notre santé et pour notre planète.

Filtrez votre eau et évitez les bouteilles en plastique

green lifestyle_nadineandreewitch

L’eau du robinet contient des résidus de toutes sortes de substances toxiques pour l’organisme que je n’ai certainement pas envie de boire tous les jours ; vous trouverez par exemple des traces d’hormones, d’antibiotiques, du chlore, des pesticides, des plastiques et des métaux lourds et la liste continue. On entend souvent que la quantité de ces substances sont tellement petites que cela n’affecterait pas notre santé, mais cela ne prend pas en compte le fait que nous buvons cette eau quotidiennement, plusieurs fois par jours, et que le corps accumule les toxines. Pourquoi prendre le risque de boire de l’eau contaminée du matin au soir ? Votre corps veut de l’eau pure pour bien fonctionner pas une eau parfumée aux résidus de médicaments de toute sortes.  Une bonne option pour diminuer le contact avec ces toxines est de filtrer notre eau; si on ne filtre pas l’eau c’est le corps qui va devoir le faire. Le filtre accessible à tous est le fameux Brita qui enlève une bonne quantité de chlore, calcaire et pesticides par exemple- des substances qui acidifient et encrassent l’organisme. C’est peut déjà être un début, mais si on veut aller plus loin on choisit un système de distillation ou l’osmose inverse. Cela demande un petit investissement, largement intéressant à mon avis.

C’est aussi important d’eviter au maximum les bouteilles en plastique car celles-ci contiennent souvent les mêmes substances trouvées dans l’eau du robinet (l’étiquette de l’eau de source pure est sans garantie). En plus, elles sont fabriquées à partir du plastique toxique qui ensuite peut se dissoudre dans l’eau. Certains marques d’eau de source sont à privilégier pour leur qualité d’eau et gestes d’éco-responsables concernant la fabrication de la bouteille comme la Mont Roucous et la Rosée de la Reine. Le plus souvent, je filtre mon eau pour les tisanes, thés etc et je remplie une bouteille en verre réutilisable avec de l’eau soit filtrée ou eau de source de qualité à emporter avec moi. Il n’y a pas de solution parfaite ici, mais avec ces gestes c’est déjà mieux!

Mangez bio et diminuez la consommation animale

Vous le savez probablement déjà ; les fruits, légumes et céréales non bio, sont cultivées avec des pesticides très toxiques qui sont très difficiles à enlever. Et si vos viandes, oeufs, produits laitiers et autres produits d’origine animale ne sont pas bio, ils contiennent des résidus d’antibiotiques, d’hormones, de pesticides, métaux lourds et autres produits chimiques nocifs. Sans parler des quantités de cortisol que vous ingérez, naturellement présent dans la viande si l’animal a vécu sous stress (ce qui est malheureusement encore souvent le cas !). Plus de 90% de notre exposition aux dioxines vient de l’alimentation et surtout les viandes et produits laitiers….Pour épargner votre corps de l’accumulation de ces toxines, mangez des aliments biologiques, cultivés localement et diminuez votre consommation de produits animales. Notez aussi que BIO ne garantit pas un bon choix alimentaire : il faut bien sûr aussi prendre le soin de bien choisir vos aliments. Le petit beurre bio est certes moins toxique que la version non bio, mais cet aliment n’est pas bon pour la santé pour autant.

Utilisez des produits cosmétiques « green »

green lifestyle_nadineandreewitch

Rester « clean » passe non seulement par ce que vous mangez mais aussi par ce que vous vous mettez sur votre jolie peau ; notre peau mange aussi ! Jusqu’à 60% de ce que nous mettons sur notre corps est absorbé dans notre sang, et dans les 20 minutes qui suivent l’application ! Encore une fois, c’est une question d’accumulation: même si une crème contient une quantité d’une substance toxique qui peut paraitre négligeable, l’utilisation répétée sur une longue période de temps va affecter l’organisme d’une façon ou une autre. Il y a beaucoup d’ingrédients à bannir de nos produits de beauté, mais les plus courants et nocifs sont les : parabènes, parfums synthétiques, colorants synthétiques , les huiles minérales, phtalates, l’alcool isopropylique, les sulfates de laureth de sodium, le formaldéhyde, le propylène glycol, le toluène, le triclosan … beaucoup d’entre eux sont très allergènes et perturbent la santé des hormones. Certaines de ces substances peuvent être la cause de maux de tête, de bouffées de chaleur, d’étourdissements, nausées et même avoir un lien dans des cas de la dépression et des maladies auto-immunes. Bien sûr il vont aussi directement pouvoir irriter et dessécher la peau et les muqueuses.

Changez de dentifrice 

Une bouche « green » c’est préférable pour votre santé et pour l’environnement. Cette rubrique aurait naturellement pu passer sous le dernier  mentionné, mais je voudrais particulièrement souligner ce produit car c’est l’un de ces produits utilisés chaque jour, que les gens achètent par habitude- année après année ils utilisent la même marque et ne se pose absolument pas la question de ce que leur dentifrice contient réellement ! Les dentifrices classiques contient par exemple le propylène glycol – un solvant nocif, le sodium lauryl sulfat- un allergène qu’on trouve dans de nombreux d’autres produits de beauté aussi, tels que les shampooings et gels douches pour créer la mousse, et le fameux fluorure – la substance la plus controversée des trois; il est vrai qu’il aide à lutter contre la carie dentaire, mais c’est également une toxine qui affecte de nombreuses fonctions et organes de notre corps comme le système hormonal, les os, notre cerveau et le niveau de sucre dans le sang. Certaines recherches affirment que le fluorure est cancérigène et favorise les allergies. Comme nous nous lavons les dents environ deux fois par jour, je préfère sans hésitation opter pour un dentifrice bio.

En plus, il a été prouvé que la façon dont nous nous lavons les dents est plus importante que le dentifrice que nous utilisons.

Changez vos produits ménagers pour une maison « green »

Saviez-vous à quel point nos produits ménagers sont toxiques ? En fait très, très toxiques, et nous utilisons un nombre exagéré de produits différents, quotidiennement dans toute la maison. Et plus ces produits sont « efficaces » contre la saleté, plus vous pouvez être sûr qu’ils sont toxiques pour vous et l’environnement. Ce genre de toxines sont liées aux symptômes et maladies tels que l’asthme, le cancer, les troubles hormonaux et neurologiques pour mentionner seulement quelques-uns. Les experts environnementaux estime qu’on foyer classique peut contenir environ 62 toxines issues de nos produits ménagers- des toxines qui restent dans l’atmosphère, avec lesquelles nous sommes en contact et inspirons quotidiennement. Non seulement ils sont très nocifs pour nous et pour l’environnement, mais c’est un vrai gaspillage d’argent …

Vous n’avez pas besoin de 10 sprays différents pour chaque coin de votre maison, quelques produits naturels bien choisi suffissent largement. Vous aurez non seulement une maison bien propre, mais aussi une maison bien moins toxique! Il existe de nombreuses options naturelles efficaces ; vous pouvez effectivement nettoyer la plus grande partie de votre maison avec du vinaigre blanc, du citron et du bicarbonate de soude. Le vinaigre par exemple est un antibactérien, efficace à utiliser dans votre cuisine pour désinfecter toutes les surfaces, les planches à découper, le réfrigérateur etc.  Il y a aussi des produits comme le savon noir et le savon de Marseille, qui fonctionnent très bien. Si vous voulez continuer à utiliser des produits un peu plus sophistiqués, choisissez toujours des produits biologiques, respectueux de l’environnement.

Choisissez des ustensiles de cuisine non toxiques

green lifestyle_ nadineandreewitch

Oubliez les casseroles en Téflon et ustensiles et boites en plastique… eh oui, même là vous trouverez des toxines nocives qu’il vaut mieux éviter. Lorsque on cuisine et on chauffe une poêle en Téflon par exemple, cela libère des substances cancérigènes nocives, qui ensuite se mélangent dans la nourriture que nous préparons. Pour la cuisson, des casseroles et poêles en fonte et en acier inoxydable sont à privilégier, et le bois et bambou bio et pour les cuillères et spatules par ex.  En ce qui concerne vos contenants alimentaires choisissez toujours le verre, l’acier inoxydable ou même le silicone platine. Si vous voulez continuer à utiliser du plastique, assurez-vous qu’il n’y a pas de BPA, PVC et phalates dedans. Le BPA est une substance souvent présente dans le plastique (de moins en moins heureusement) qui est liée à certains types de cancer et des problèmes neurologiques même à faibles doses. Dommage de préparer de bons plats sain pour ensuite les exposer à autant de toxines avec les équipements de la cuisine ! Essayez aussi de trouver des alternatives à l’aluminium alimentaire qui est également très nocif en contact avec les aliments. Aujourd’hui il y a des options plus « green » à trouver sur internet ou simplement garder vos aliments dans des boites en verre.

Choississez des parfums « green »

green lifestyle

Cela vaut pour vous ET pour votre maison. Beaucoup de gens utilisent un ou plusieurs parfum(s) tous les jours, sur leur corps mais aussi pour parfumer leur maison. C’est vraiment un bonheur de s’entourer de bons odeurs, quel plaisir aussi de rentrer et la maison sent les fleurs ! Mais il vaut mieux choisir les vraies fleurs… après quelques recherches sur le contenu de nos parfums j’ai rapidement changé pour des alternatives plus naturelles. Tout comme de nombreux produits ménagers, les parfums contiennent des produits chimiques très toxiques que nous inhalons jour après jour. La plupart des parfums comprennent des produits chimiques cancérigènes, des neurotoxines, des irritants respiratoires et des solvants pour ne citer que quelques-uns. Il y a heureusement aujourd’hui plein de marques de parfums bio et naturels sur le marché, donc si on est prête à abandonner notre vieux parfum fétiche de chez Chloé depuis 15 ans, aucun problème pour trouver des substituts plus sain! Personnellement pour ma maison, j’aime utiliser différentes huiles essentielles, que je change selon l’humeur du jour 🙂 Juste quelques gouttes suffisent et l’ensemble de votre maison sent divinement bon. Renseignez-vous aussi sur leur pouvoir curatif très intéressants ! J’utilise par exemple souvent la lavande aspic pour me détendre le soir.

Décorez votre maison en toute sécurité

Vous connaissez l’odeur de la peinture fraîche, et le fait que cela peut prendre des jours avant qu’elle ne disparaisse ! La peinture murale et d’autres peintures et traitements de surfaces sont bourrées de substances chimiques toxiques que nous inhalons pendant des heures / jours pendant que nous décorez notre maison. Des traces de ces substances peuvent même rester plus longtemps … des peintures et autres finitions peuvent libérer des toxines pendant des années après application ! Quelque chose à prendre en compte avant de peindre la chambre de votre bébé par exemple. Assurez-vous de choisir des produits qui respectent votre santé et l’environnement la prochaine fois que vous voulez embellir la maison ou rafraîchir un vieux meuble. Pour la peinture, privilégiiez une peinture naturelle et sans COV (composés organiques volatils) et rappelez-vous de toujours aérer la maison fenêtres grands ouvertes le plus possible.

Évitez le nettoyage à sec classique

Le nettoyage à sec classique est un processus toxique, en utilisant par exemple le PERC (perchloroéthylène) – vraiment efficace pour enlever les taches, mais aussi hautement cancérigène et directement liée à des dommages hépatiques et rénaux. Mes meilleurs conseils pour éviter l’exposition : tout d’abord vous pourriez penser à réduire vos visites au pressing ; certains choses peuvent très bien être lavés à la maison en utilisant les bons produits doux (certaines personnes déposent même leur t-shirts en coton tout simples pour le nettoyage à sec !) Et la plupart des étiquettes indiquant laver à la main au nettoyage à sec peut en fait être lavé soit froid dans la machine sur un programme délicat, ou en effet « à la main ». Des taches difficiles peuvent être prétraitées avec un détachant écologique.

Pensez aussi à vérifier les étiquettes et la qualité des vêtements lors de l’achat, et essayez de limiter ou éviter ceux qui nécessite un nettoyage spécial. Quand vous n’avez pas le choix autre que le pressing, cherchez un pressing éco-responsable et « green » (heureusement il y en a de plus en plus) et pourquoi pas les interroger sur leurs méthodes alternatives de nettoyages- c’est important de savoir si ils ont arrêtés l’utilisation de PERC et utilisent  le nettoyage par dioxyde de carbone par ex, qui est une bonne option « green ».

Le sujet que viens d’aborder et extrêmement vaste, je touche à peine le sommet de l’iceberg !  Si vous voulez en savoir plus j’ai voici dessous quelques livres intéressants sur le green lifestyle à recommander :

Super Natural Home– Beth Greer

Zero Déchet- Béa Johnson

Manifeste pour la terre et l’humanisme – Pierre Rabhi

Du sel,du citron, du vinaigre, du bicarbonate de soude- Shea Zukowski

Avez vous mis en place des gestes « green » dans votre vie au quotidien ? Partagez votre experience avec nous dans les commentaires ci dessous !

Love N

2 Commentaires

  1. Meyssoon dit : Répondre

    Bonjour Nadine,
    Merci pour cet article très intéressant! Tu conseilles d’utiliser des contenants alimentaires en verre, en acier inoxydable et en SILICONE. Je pensais que le sillicone était aussi « toxique » que le plastique, non?? Merci de m’éclairer 🙂
    Au plaisir de te lire

    1. Nadine dit : Répondre

      Bonjour, et merci pour votre commentaire! En effet je n’étais pas assez clair sur le sujet… c’est un autre sujet complexe! Mais je mentionne le silicone utilisé comme contenant pour garder des aliments au frais dans l’article, et non pour la préparation des plats au four par exemple… il semble que c’est plus sain que dans d’autres contenants en plastique « classiques » (si on n’a pas un contenant en verre ou acier intox qui est le top a mon avis). Il y a des silicones de meilleur qualité- le silicone platine par ex- qui ne sont pas sensés dégager des substances nocifs. Donc toujours opter pour une bonne qualité (cela se voit aussi niveau prix!). C’est le fait de chauffer des aliments dans du silicone qui crée débat, et cela concerne surtout le silicone qui contient du peroxyde. Moi j’ai fait pas mal d’achats sur le site de Greenweez par exemple. J’espère que cela t’éclair 🙂 Belle journée à toi! Nadine

Laisser un commentaire

*