L’été arrive – profitons du soleil en toute sécurité !

Se proteger du soleil au naturel

Pourquoi le soleil est si important pour notre vitalité

A part le fait que l’on se sente si bien dès qu’il fait beau (oui, vous savez à quel point cela joue sur le moral !) le soleil est un véritable pilier pour la bonne santé. Sans le soleil, pas de vie, et cela vaut pour nous les êtres humains modernes aussi, pas seulement les jolies fleurs 😉 Le soleil nous nourrit, nous apporte de l’énergie vitale – dans le yoga on parle souvent du concept de « prana », l’énergie vitale en nous qui se renforce notamment en contact avec les rayons du soleil sur la peau nue et a travers les yeux.

Avez-vous remarqué que souvent, la fatigue disparaît comme par miracle du jour au lendemain entre une journée de grisaille et une journée ensoleillée ? C’est parce que le soleil nous nourrit réellement, sur un plan cellulaire profond comme avec des bons aliments vivants et crus que l’on mange.

France Guillain, la fameuse globe-trotteuse et auteur de « La méthode » (que j’ai testé et approuvé !) parle du soleil comme un « aliment indispensable ». Elle préconise le soleil doux (pas celui qui brûle) directement sur la peau nue, sans écrans solaires . Elle explique que ce type d’exposition au soleil est même associé à quatre fois moins de cancers les plus communs. Ces rayons doux réparent le collagène de la peau, favorise l’équilibre hormonal, conditionne nos rythmes biologiques, la santé cognitive et moral pour mentionner seulement quelques bienfaits. Et encore aujourd’hui on continue à découvrir des bienfaits de la lumière solaire ! Cette lumière serait aussi important pour garder notre cœur en bonne santé. Bref, le soleil est indispensable pour le bien-être de tout l’organisme point bar.

comment se protéger du soleil
yeuxverts.tumblr

 

La vitamine D apporte bien-être à tout l’organisme

La vitamine D est indispensable pour de très nombreuses réactions biologiques au sein de notre organisme. Tellement indispensable que l’AMF (l’académie française de médecine) recommande d’augmenter « considérablement » l’apport journalier. La quantité recommandé est souvent de 5 µg/j pour un adulte jusqu’a 50 ans et pour les enfants à partir de 3 ans, mais ce serait selon certains experts pas suffisant. Plus de 80% des français sont aujourd’hui carencés selon l’IFSS.

Avoir un bon système immunitaire, un cœur en bonne santé et des os solides dependent notamment de notre taux en vitamine D. Cette « vitamine » plutôt considéré comme un véritable « hormone » est également indispensable au bon fonctionnement du système endocrinien, pour bien absorber le calcium et le phosphore dans l’intestin, pour lutter contre le risque de cancer et bien sûr elle est absolument indispensable pendant la croissance de la petite enfance pour bien construire les os.

L’apport en vitamine D devrait venir principalement du soleil. Les apports venant des aliments represent environ un tiers de nos besoins seulement et aucun complément ne pourrait parfaitement remplacer la synthèse qui suit l’exposition au soleil. On ne peut pas chimiquement remplacer ce phénomène naturel ! L’efficacité sera toujours meilleure à partir de cette source naturelle et physiologique et non d’un comprimé, des gouttes ou encore moins d’une ampoule (type uvedose) prise de temps en temps.

En effet, notre corps a besoin d’un apport en vitamine D régulier et constant. Un apport important à un moment donné n’est pas la solution, car après quelques semaines de la prise le taux de vitamine D est encore plus bas que celui de départ. Selon France Guillan, l’idéal pour avoir un apport suffisant serait de s’exposer à la lumière douce sans écran solaire au moins 3h par semaine, selon d’autres sources  10-15 minutes sans écran solaire pendant les heures où les rayons sont les plus intenses, 2-3 fois par semaine serait suffisant pour un adulte en bonne santé. J’aurai tendance à croire que cela reste un grand minimum… Concernant la nourriture, les meilleurs sources restent les produits de la mer et les poissons gras surtout comme le hareng, le maquereau ou le saumon.

Bien sûr on supplémente en vitamine D quand on ne peut assurer l’exposition direct au soleil- pas la peine de vous forcer de manger un kilo de saumon par jour (et encore, cela ne serait pas efficace non plus). J’opte pour les gouttes zymaD pour moi, mon mari et mon fils de 3 ans à prendre au quotidien (adapter la quantité selon l’âge- demander avis à votre médecin pour ne pas prendre trop ni trop peu !) Une simple prise de sang vous dira où vous en êtes.

Encore une fois, la vitamine D n’est loin d’être l’unique raison de s’exposer au soleil !

Ne fuyez pas systématiquement le soleil pour préserver votre beauté !

Juste une petite parenthèse là-dessus car on entend trop souvent parler des effets nocifs de rayons UVA et UVB, de façon à faire croire que le soleil est à fuir… or ce n’est pas vrai. Tout est question de modération et équilibre ! Jusqu’à une certaine dose le soleil est simplement indispensable comme on vient de le voir ci-dessous, et toutes les cellules, même celles de la peau en ont besoin pour être en forme !  Il suffit simplement de respecter quelques règles que l’on va voir ci-dessous pour pleinement pouvoir profiter des bienfaits du soleil sans risquer votre santé et votre beauté.  En effet, c’est seulement l’excès qui est néfaste : une exposition prolongée, des coups de soleils répétés et accumulés sont dangereux et peuvent devenir sources de cancers cutanés (comme les mélanomes) et de cataractes: des troubles de la vision ainsi que d’atteintes graves de la rétine.

Les rayons ultraviolets (à dose modérée) sont même recommandés par les dermatologues contre des maladies de peau, tels le psoriasis et le vitiligo. Et comme elle l’explique, France Guillain nous rassure coté beauté : le soleil doux serait  bénéfique pour réparer le collagène de la peau ! En plus,  comme le soleil donne le sourire il nous rend plus beaux, n’est pas ?

« Happy girls are the prettiest!” –Audrey Hepburn

profiter du soleil en toute securité
posywillow.tumblr

Les bons gestes à respecter pour se protéger du soleil ?

Passons au côté pratique. Avec les gestes ci-dessous, vous pourrez tranquillement profiter des vertus du soleil :

  • Profitez du soleil et de la lumière  « douce » du matin et de la fin d’après-midi. C’est à dire qu’il vaut mieux éviter de s’exposer entre 11h-16h pour éviter les rayons les plus « nocifs ». Au milieu de journée les rayons UV sont les plus intenses et peuvent rapidement endommager la peau.
  • N’obsédez pas avec le FPS (facteur de protection solaire) d’un indice 50 et au-delà. Entre un indice 30 et un indice 50, la différence d’efficacité est quasiment nulle, et la différence se trouve surtout dans l’ajout des substances – dans les meilleurs des cas superflues, et dans les pires des cas ce sont des substances chimiques nocives (allergènes, cancérigènes, perturbateurs hormonaux –zoom sur les ingrédients plus bas dans l’article). En plus, les produits à indice 50 procurent une fausse sensation de sécurité, et sont plus cher alors qu’ils ne sont pas plus efficaces. Un indice 30 convient à tout le monde, la plupart de dermatologues sont d’accord la-dessus.
  • Choisissez un produit solaire avec des filtres minéraux et non aux filtres chimiques pour préserver la santé de vos hormones (voir plus d’info en bas) Le plus : Pas besoin d’appliquer une crème solaire ayant un filtre minéral 15 à 30 minutes avant l’exposition au soleil (comme c’est le cas avec les crèmes aux filtres chimiques), elle protège la peau dès son application.
  • Privilégiez les produits solaires sous forme de lotions ou crème plutôt que des sprays. En effet, vous risquez d’en inhaler au moment de l’application et cela peut être mauvais pour votre santé.
  • Renouvelez l’application de votre crème toutes les deux heures et après chaque baignade (et si vous transpirez beaucoup plus souvent)
  • Pensez aux accessoires et la protection « physique »! Portez un joli chapeau et des tuniques manches longues ainsi que des lunettes de soleil si votre exposition se prolonge et surtout si vous vous exposez entre 11h- 16h.
  • Appliquez votre crème en couche suffisamment épaisse, soyez généreuse dans la quantité plutôt qu’essayer d’économiser votre crème. Sinon la protection sera moins efficace.
  • N’utilisez jamais votre crème solaire de l’année dernière, regardez bien la date indiquée sur votre produit. Et si vous l’avez utilisé à répétition sur la plage sachez que la crème risque de se dénaturer dans la chaleur intense donc ne les gardez pas trop longtemps. Si je pars seulement quelques jours en vacances je préfère prendre un petit tube avec moi plutôt qu’un maxi tube qui restera ouvert des mois et des mois avant les prochaines vacances au soleil.
  • Ne « préparez » pas votre peau avec les cabines à bronzer, selon l’OMS et l’INVS, la peau reçoit alors des doses de rayons UV trop importants qui sont nocifs pour la peau et cela favorise les cancers.
  • Boostez la peau avec des antioxydants à haute dose ! Les carétonoides notamment, sont connus pour renforcer la peau depuis l’intérieur et stimuler la production de mélatonine. Pour bien nourrir chaque cellule je connais rien de mieux que les jus frais. Ma peau à été transformée depuis que j’ai adopté cette délicieuse habitude 😉

 

Choisir une crème solaire non-toxique 

Pour nous protéger des rayons UVA et UVB (toujours vérifier que la crème s’occupe des deux, les premiers sont responsables de l’effet de bronzage immédiat et les seconds sont responsables du bronzage et brûlure à retardement. Les deux favorisent le développement des cancers cutanés et accélèrent le vieillissement de la peau avec apparition des rides, selon l’OMS .

Pour se protéger il existe deux sortes de filtres UV : Les filtres chimiques et les filtres minéraux. Vous vous doutez que je recommande chaudement de choisir les filtres minéraux pour préserver votre santé et celle de votre famille. Les filtres minéraux agissent comme un bouclier « physique » en reflétant les rayons du soleil, et ce dès qu’ils entrent en contact avec la peau. C’est le cas du dioxyde de titane ou de l’oxyde de zinc par exemple. Aujourd’hui ces produits sont beaucoup mieux faites et vous n’auriez plus une couche blanche qui reste sur la peau, on masse bien le produit et il n’y a plus de traces !

Plusieurs ingrédients que l’on trouve dans les crèmes solaires à filtres chimiques sont connus pour avoir des effets irritants et allergènes sur la peau (surtout la peau des enfants), causer des perturbations hormonaux, mais aussi d’être plutôt instable chimiquement au soleil (et ainsi perdre en efficacité contre les rayons UV). Voici donc une liste des ingrédients à privilégier et ceux à éviter :

Ingrédients à privilégier : 

  • Parsol 1789 ou avobenzone avec Mexoryl (SX et XL) ou octocrylène
  • Tinosorb (ou bemotrizinol)
  • Oxyde de zinc
  • Dioxyde de titane

Ingrédients et produits à éviter : 

  • Oxybenzone
  • Retinyl palmitate
  • Benzophénones
  • Octyl-méthoxycinnamate (OMC)
  • Méthylbenzylidène camphre (4-MBC)
  • Benzylidène camphre (3-BC)
  • PABA (acide para-amonibenzoïque)
  • Produits parfumés
  • Les écrans solaires en aérosol (on est plus susceptible de respirer des produits chimiques qui pénètrent profondément dans les poumons)
  • Un SPF supérieur à 50
  • Les produits contenant des nanoparticules – ce sont des micros molécules, assez petites pour pénétrer la circulation sanguine via les alvéoles pulmonaires. Ils ont été utilisés dans les filtres minéraux pour faciliter l’application mais cela est désormais obligatoire d’ajouter la mention « nano » sur la crème si elle en contienne. Ne prenez donc jamais un produit mentionnant « nano » sur l’emballage.

Source ingrédients 

 

Les produits anti-uv naturels 

Pour l’exposition modérée (toujours adapter selon le type de peau bien sûr) il est possible d’utiliser l’une des huiles ci-dessous, qui fournissent naturellement une protection solaire (le spf reste approximatif) :

  • Huile végétale de Karanja (spf 25-35 si application par-dessus une autre huile végétal ou sérum bio)
  • Huile de framboise (spf 28 ou plus)
  • Huile de germe de blé (spf 20)
  • Huile d’avocat (spf 15)
  • Huile de soja (spf 10)
  • L’huile d’olive (spf 8)
  • Huile d’amande (spf 5)
  • Noix de Coco (spf 8)
  • Buriti (spf 8)
  • Sésame (spf 2)
  • Beurre de Karité (je l’ajoute en plus même si ce n’est pas une huile végétale il a une action anti-UV)

Et pour renforcer la protection j’ajoute volontiers 2-3 gouttes d’huile essentielle de :

  • graines de carotte (spf 28 ou plus)
  • menthe poivrée (spf 7)
  • basilic sacré/ tulsi (spf 7)

Et attention, d’autres huiles essentielles peuvent au contraire être photosensibilisantes et ainsi favoriser les taches sur la peau (ex les huiles aux agrumes, verveine citronnée, angélique archangélique, bergamote, céleri cultivé, combave, khella)

 

Cette liste est surtout proposée pour l’usage d’un adulte, les huiles végétales peuvent être utilisées pour les enfants mais pour les huiles essentielles vérifiez bien l’usage recommandé selon l’âge de votre enfant et ne les appliquez pas sur un nourrisson ou un enfant en très bas âge.

 

Quels gestes solaires adopter pour nos enfants ?

Les bons gestes sont à peu près les mêmes comme pour nous les adultes ! Mais avec encore plus de précaution- leur peau est beaucoup plus sensible et fragile. Pour les petits pas de compromis avec les horaires mentionnés ci-dessus et TOUJOURS bien les protéger les yeux avec des bonnes lunettes de soleil.

Avec des coups de soleil répétés, surtout durant l’enfance, il a été démontré que le risque de cancers augmente significativement, des années plus tard, explique le Dr Claudine Blanchet-Bardon.

Nous possédons un capital solaire qui petit à petit décline au fil des années. Et c’est dans l’enfance qu’il est le plus vulnérable, car le système de défense contre les rayons des UV n’est pas encore aussi efficace que chez l’adulte.

En aucun cas appliquer des filtres chimiques qui entrent rapidement dans leur système sanguin et favorise le déséquilibre hormonal de façon plus important que chez un adulte. Préférer des crèmes bio aux filtres minéraux spéciaux bébé ou enfant selon l’âge, et avant 6 mois il vaut mieux les exposer peu et seulement au soleil « doux » (tôt le matin et en fin d’après-midi. Pour les bébés et les petits enfants on met toujours un chapeau et des vêtements légers couvrants. Bien sûr on se pose à l’ombre et jamais en plein soleil si jamais on est dehors aux horaires les plus chaudes.

Pour revenir à l’auteur de « La méthode » France Guillain, elle nous explique l’importance du soleil doux même pour les plus jeunes car eux aussi ont besoin de recevoir l’énergie solaire et la lumière douce qui favorise notamment la santé des yeux: « Savez-vous que les enfants qui bénéficient, dès les premières semaines de vie, tous les jours de trois heures passées dehors, bien emmitouflés, réduisent considérablement les risques de myopie»

Nous sommes, au final fait pour vivre en harmonie avec la nature n’est pas ? Pas enfermés dans des appartements toute la journée….

se proteger du soleil au naturel
monbebecheri.com

La protection solaire au quotidien

Il y a quelques années j’avais la chance de pouvoir profiter de quelques séances de soin de visage avec Olivia Dounot, épidémiologue et apprenti de la fameuse Joëlle Ciocco. Elle m’avait donné l’astuce de préférer un fond de teint (ou BB cream couvrant) de bonne qualité plutôt qu’une « vrai » crème solaire. La protection physique que cela fournit reste aussi efficace pour l’exposition en ville sans les inconvenants des crèmes solaires classiques aux filtres chimiques agressives pour la peau. Cela évite également d’utiliser un démaquillant spécial, qui doit être suffisamment « décapant » pour ôter les filtres, ou de devoir bien insister avec plusieurs passages de nettoyant.  En effet, il faut bien enlever les dernières traces de filtre sinon ces résidus fragilisent la peau sur le long terme et favorise les impuretés et la vieillissement précoce.

J’ai bien pu constater que le conseil d’Olivia était très juste ! Ma peau s’est vraiment embellie depuis que je le suis : au quotidien j’utilise toujours une base avec huile de jojoba (les synergies d’huiles changent selon les saisons) et j’ajoute une crème BB de la marque d’Avril qui contient de l’huile d’amande douce. Je n’ai jamais eu de coups de soleil avec cette façon de protéger ma peau (même pas en vacances au soleil si je respecte les heures recommandées pour l’exposition).

Sinon, j’ai découvert une crème solaire bio très efficace, doux et facile à appliquer, que j’utilise pour moi et toute la famille. C’est le baume Acorelle à indice 30. Ce baume est très apaisant également pour les zones sèches à rougeurs de mon fils qui a une peau très sensible.

J’utilise leur spray sur la plage pour les expositions prolongées car le tube contient plus de produit que le petit baume, alors j’ajoute du produit dans ma main loin du visage pour ne pas risquer de l’inhaler et ensuite j’applique (car malheureusement ils n’ont pas l’équivalent en crème ou lotion).

Je vais aussi bientôt tester la marque Uvbio car cela semble une bonne option « sûre » sans filtres chimiques, parabènes et autres substances nocives.

 

se proteger du soleil
nuoo

 

Pour récapituler comment profiter du soleil au mieux  :

 

  1. Exposez-vous souvent mais avec prudence au soleil
  2. Eviter de passer trop de temps au soleil au milieu de la journée et profitez bien du soleil « doux » le matin et en fin de journée
  3. Utilisez toujours une crème solaire pour les expositions prolongées, de qualité      « safe », non toxique sans filtres chimiques
  4. Appliquez toujours de la crème en quantité importante et réappliquez toutes les 2h pour être bien protégé
  5. Utilisez un chapeau, des vêtements légers et l’ombre pour naturellement vous protéger du soleil
  6. Eviter au maximum de prendre des coups de soleil, mêmes légers, avec l’accumulation au fil des années ils favorisent l’apparition de mélanomes (et bien sûr le vieillissement de la peau)
  7. Renforcez la peau depuis l’intérieur avec des aliments et jus riches en antioxidants (cela fonctionne vraiment bien, à force de faire des detox et avoir un apport important en antioxydants ma peau est beaucoup plus résistante aujourd’hui qu’il y a seulement quelques années.)

 

J’espère que ces informations vous ont été utiles ! Laissez-moi vos commentaires ci-dessous et partagez vos meilleurs gestes solaires 🙂

Love N

naturellement se proteger du soleil
snobfashionblog

Références:

http://www.asef-asso.fr/production/la-creme-solaire-vous-veut-elle-du-bien-la-synthese-de-lasef/

http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/670.pdf

http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Espace-presse/Communiques-de-presse/2012/Augmentation-des-cancers-de-la-peau-Comment-les-prevenir-et-les-detecter-plus-tot

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=se-proteger-du-soleil-vous-n-aimez-pas-mettre-creme-solaire_20110610

http://www.ifss.fr/fr/actualites/paroles-experts/des-francais-ont-deficit-vitamine-une-synthese-des-dernieres-publications,13518.html

https://www.oleassence.fr/huile-remplace-cremes-solaires

https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-d

image à la une: ©pexels

 

2 Commentaires

  1. Florence dit : Répondre

    Bonsoir,
    C’est ce que je fais, Nadine, avant 11h et après 16h avec une protection bio (melvita).
    Il ne faut pas oublier que les températures sont annoncées à l’ ombre et que lorsqu’ on nous dit 30 degrés à Bordeaux, je vous laisse imaginer combien cela fait en plein soleil… Maintenant que je fais un plus « vieille’ lol je pense que je vais aussi couvrir ma tête car je ne le faisais jamais. Bonne plage…
    Et belle soirée
    Florence

    1. Nadine dit : Répondre

      Bonjour Florence, super tes gestes solaires 🙂 Tu as bien raison concernant les temperatures, mais cela est très trompeur aussi: souvent les gens pense que le soleil est moins « intense » quand les temperatures baisse ou quand il y a du vent ! Il faut faire attention car bien sûr cela est simplement une impression, le soleil tape quand même au milieu de la journée… belle journée ensoleillée !

Laisser un commentaire

*