Manger vivante – la méthode « haute vitalité »

J’ai récemment parlé un peu plus de l’alimentation vivante, en lien avec mon dernier atelier detox.. Alors je me suis dit qu’il était temps de dédier un article  à ce sujet  ! L’alimentation vivante c’est une alimentation de « haute vitalité ». Haute vitalité car cette façon de manger apporte un max de nutriments essentiels et de l’énergie pour soutenir le bon fonctionnement du corps et atteindre un état de haute vitalité ! Avec l’alimentation vivante on favorise un bon équilibre acido-basique du corps car on consomme des aliments riches en minéraux basiques et pauvres en minéraux acides. C’est une alimentation alcaline. Il s’agit de manger « vivant », 100% naturel et surtout du cru, des graines germées, des jus d’herbes, des graines et fruits oléagineux pré-germés. Pas d’aliments transformés et raffinés, seulement des aliments libres de tout additifs et aussi le plus facilement assimilables pour nos corps.

La base est donc biologique, végétalienne et crudivore.

laplage.fr
laplage.fr

Un aliment cuit est un aliment « mort », et c’est pour cela que la cuisson n’est pas possible quand on souhaite manger « vivant ». La cuisson transforme et dénature les aliments, avec pour conséquence d’alourdir et encrasser le corps. Une alimentation pauvre en aliments crus et vivants mais riche en aliments cuits et transformés est souvent le départ de nombreux maux et maladies.

Les enzymes sont détruites lors de la cuisson, car très sensibles à la chaleur elles perdent leur activité déjà à 42°. Et c’est bien dommage de les désactiver car les enzymes digestives sont l’énergie et la vie ! L’exemple d’une graine qui pousse illustre parfaitement cela : si on met une graine de courge vierge dans le sol elle va pousser, la vie va se former depuis la petite graine, alors que si on prend cette même graine et qu’on la cuit avant de la planter, plus rien ne va pousser. Les enzymes activent et dirigent des processus biologiques comme la digestion, l’impulsion nerveuse, la désintoxication, le système immunitaire, la réparation et la guérison du corps. Alors on fait bien de les preserver un max !

Pendant la cuisson il n’y a pas seulement les enzymes qui sont désactivées, mais des vitamines et minéraux essentiels sont eux aussi détruits quand on chauffe trop la nourriture. Avec la cuisson on perd alors en nutriments (50% des protéines, entre 60-70% des vitamines et 100% des phytonutriments) et en énergie précieuses et on ingère également des substances toxiques qui se forment avec de nombreux modes de cuisson classiques… Mieux vaut privilégier des modes de cuisson à basse température ou à l’étouffée. Personnellement quand je chauffe mes aliments j’utilise souvent le Vitaliseur de Marion qui est top pour préserver les nutriments ! (pour en savoir plus : Cuisson basse temperature).

Oh la… cela à l’air bien contraignant et compliqué vous dites vous ? Pas vraiment, sauf si vous devenez un puriste absolu ! Il s’agit, comme toujours, d’intégrer de nouvelles habitudes plus saines petit à petit dans notre quotidien. Non pas de changer radicalement et de jeter le four par la fenêtre mais juste faire un peu différemment pour gagner en vitalité 🙂  Par exemple, commencer par manger des jeunes pousses et des graines germées tous les jours !  Voilà pourquoi : La germination est importante pour activer les enzymes et rendre l’aliment plus digeste et vivant. Avec l’ajout d’enzymes vivantes dans notre alimentation, le système digestif travaille moins et cela nous fait gagner en énergie. La germination se fait par trempage souvent autour de 12 h, parfois moins parfois jusqu’à 24h. Les enzymes sont l’énergie de la vie ! Elles sont simplement essentielles à notre bonne santé. Les graines germées et les jeunes pousses sont les plus riches en enzymes vivantes, et sont bourrées de nutriments essentiels. Si on fait germer une graine de blé par ex, les nutriments accroitront de jour en jour : après 5 jours de germination la vitamine D et E auront augmenté de 200% et la vitamine C de 600% ! C’est une explosion de vie !

truffaut.com
truffaut.com

On ressent rapidement les bienfaits quand on se tourne vers l’alimentation vivante, simplement car un aliment cru est plein d’énergie déjà et va vous le transmettre ! Il a déjà en lui des enzymes nécessaires pour s’auto digérer, alors vous n’avez pas besoin de fournir des efforts supplémentaires pour digérer l’aliment en question : fabriquer des enzymes en plus ou utiliser des enzymes qui était déjà en train de faire du nettoyage ou nous protéger contre des infections ce n’est pas l’idéal pour l’énergie. Vous n’allez plus vous sentir aussi fatigué, ou avoir envie de faire la sieste comme après un repas d’aliments transformés et chauffés par exemple. Le principe consiste à manger cru pour épargner ses propres enzymes ! Le gain en énergie est surprenant, car la plupart de notre énergie est dépensée en digestion chaque jour. Nous perdons plus d’énergie qu’on en gagne avec notre façon de s’alimenter aujourd’hui. De plus, quand on commence à manger cru, on découvre le vrai goût, les saveurs et les odeurs des aliments ! On rééduque son palais. Pour perdre du poids c’est aussi très intéressant de privilégier une l’alimentation vivante. En effet, dans l’alimentation crue, on a un apport plus important de l’enzyme la lipase, capable d’atteindre les dépôts de gras saturé, de les fractionner en plus petits composants et ensuite faciliter leur élimination.

bohemianwornest-tumblr-com
bohemianwornest-tumblr-com

Adaptez progressivement vos repas pour manger plus vivante : un peu plus de cru, des produits frais, de jeunes pousses, faire germer des céréales, des légumineuses et des légumes le plus possible et éviter/diminuer les produits animaux. Faites à votre guise pour vous booster cette belle rentrée ensoleillé, et préparer l’automne avec ce que la nature nous offre de meilleur !

Love N

image principale: © eye-swoon-com

Laisser un commentaire

*